Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2009 1 01 /06 /juin /2009 11:46
    A la fin du XVIIème siècle et au siècle des Lumières (XVIIIème) ont émergé des théories. Bossuet, écrivain catholique prédicateur a rédigé la Théorie de la Providence et de l’Optimisme (1681) => Dieu guide le monde vers le bien, vers une fin heureuse, malgré l’existence du pêché et les situations malheureuses.

    Au XVIIIème siècle, un philosophe allemand, Leibniz
fr.wikipedia.org/wiki/Gottfried_Wilhelm_von_Leibniz
 propose dans les « Essais de Théodicée » (1710) :
        - de concilier l’idée de l’existence du mal dans le monde d’un côté et de la justice divine de l’autre
        - que le mal vient des imperfections des hommes, alors que Dieu est perfection.
        - que si l’on considère l’ensemble de la création, tout a sa justification, y compris le mal.
        - que tout mal finit par engendrer un  bien
        - que tout mal se trouve inséré dans un enchaînement de causes et d’effets pour déboucher sur une conclusion positive => Théorie des causes finales ou Conception finaliste du monde.
   
Providence :
        - du latin « providere » = pourvoir
        - sage gouvernement de Dieu
        - destin
        - être le provident de quelqu’un, être le protecteur, le secours de qqun

    L’optimisme a connu un engouement important auprès des intellectuels du XVIIIème siècle. Si cette philosophie a eu du succès, c’est parce qu’elle répond à leur soif de rationalité ou de raison et à leur volonté de progrès. Voltaire a tout d’abord été séduit par cette théorie. Voltaire a eu accès aux textes de Leibniz grâce à la traduction de Wolf et Pope. Seulement, la traduction n’est pas toujours fidèle au texte original.

A l’époque de Zadig (parut en 1747), Voltaire est encore bercé par l’Optimisme, par certaines illusions même si en filigrane nous pouvons percevoir des doutes.
                            

Partager cet article

Repost 0
Published by dupuyL2 - dans Premiere
commenter cet article

commentaires