Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 12:30

        Fiche méthode

 

 

                           La Composition                  

 

Première étape

 

  • Analyser le sujet

 

  •  
    •  
      • Trouver le ou les mots-clés et les expliciter
      • Fixer les limites du sujet dans le temps : de quelle période doit-on parler ?
      • Fixer les limites du sujet dans l’espace : de quel espace géographique s’agit-il ?
      • Repérer les mots de liaison importants « et » : que signifie-t-il ? Qu’implique-t-il ? Une comparaison ou une mise en relation ?
      • Etre attentif à la ponctuation et à sa signification : le « ? » signifie souvent que l’intitulé du sujet doit faire l’objet d’une discussion.

 

 

  • A partir de cette analyse, identifier le type de sujet et le plan adapté pour le traiter

 

Type de sujet

Type de plan

Le sujet-tableau

 

Ex : L’URSS en 1945

Plan thématique

En Histoire

L’analyse d’un tel sujet peut partir du principe qu’un moment est un point d’aboutissement , le résultat d’une évolution mais également un point de départ, le début de mutations importantes à voir alors en dernière partie

Le sujet-évolution

 

Ex : Les démocraties populaires de 1947 à 1991

Plan chronologique

Il s’agit de distinguer des grandes périodes et de les caractériser

Le sujet dialectique

 

Ex : Le bilan du communisme est-il entièrement négatif ?

Plan dialectique 

Thèse

Antithèse

Synthèse

Le sujet analytique

 

Ex : la guerre du Vietnam

Plan explicatif

Causes

Faits

Conséquences ou solutions

Le sujet comparatif

 

Ex : Les décolonisations françaises et britanniques

Points communs

Différences

Le sujet typologique

 

Ex : les formes de l’hégémonie américaine

Plan thématique

Le sujet avec « et » reliant deux mots clés de nature différente : mise en relation

 

Ex : Les Etats-Unis et les démocraties européennes

Influence de a (1er mot-clé) sur b (2ème mot-clé)

Influence de b (2ème mot-clé) sur b (1er mot-clé)

 

 

 

Deuxième étape

 

  • Mobiliser ses connaissances

 

  • Les regrouper et les classer afin de

 

  • Réaliser un plan détaillé :

 

                I (Trouver un titre problématisé)

  1. Un 1er argument illustré d’au moins 2 exemples précis
  2. Un 2ème argument illustré d’au moins 2 exemples précis
  3. Idem

                   II (Trouver un titre problématisé)

1.   Un 1er argument illustré d’au moins 2 exemples précis

2.   Un 2ème argument illustré d’au moins 2 exemples précis

3.    Idem

                    III  (Trouver un titre problématisé)

  1. Un 1er argument illustré d’au moins 2 exemples précis
  2. Un 2ème argument illustré d’au moins 2 exemples précis
  3. Idem

 

 

Troisième étape

 

 

  • Rédiger en respectant les règles suivantes

3

 

Les différentes composantes de la composition

Les éléments qui doivent être impérativement présents

Les conseils pour réussir

 

 

 

Introduction

 

  • Une présentation rigoureuse du sujet qui explicite tous les termes
  • Une problématique clairement formulée
  • Une annonce du plan qui évite la formulation : dans un 1er temps…

 

L’introduction ne peut être faite qu’après avoir analysé le sujet et construit un plan détaillé.

 

L’introduction doit être particulièrement soignée. Il est bon de la rédiger au préalable au brouillon.

 

Elle doit se distinguer du développement : il faut sauter plusieurs lignes avant d’entamer le développement

 

 

Développement

Il doit comporter de 2 à 4 parties

 

  • Chaque partie débute par une transition qui annonce le thème majeur exposé dans la partie
  • Chaque partie est divisée en §
  • Chaque§ est relié au § précédent par un mot ou une expression de liaison
  • Chaque partie se conclut par un bilan rapide qui résume les éléments clés ici développés.
  • Il faut sauter au moins une ligne entre chaque grande partie.

 

La rédaction faite directement au propre doit s’appuyer sur un plan vraiment détaillé tel qu’il vous est présenté p.2. Cela évite les flottements dans l’organisation, les oublis et le manque d’exemples précis.

Le temps passé à réaliser le plan détaillé sera rattrapé car vous rédigerez beaucoup plus vite.

 

Conclusion

 

  • Un bilan du développement qui répond à la problématique
  • Une ouverture en lien avec le sujet et qui repose sur des connaissances précises

 

La conclusion doit être aussi particulièrement soignée : à faire aussi au brouillon juste après avoir rédigé l’introduction et avant même d’entamer la rédaction du développement. Cela évite de la rater par manque de temps

 


Partager cet article

Repost 0
Published by dupuyL2 - dans Histoire
commenter cet article

commentaires